Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Réformer Le FN ou Marine ?

Elle « assumait » pourtant fin juin une « erreur stratégique » dans ce débat, sans compter « un temps de préparation (…) insuffisant » et « un agenda beaucoup trop chargé », qui l’ont « noyée ». Elle a surtout engagé depuis une refondation du FN dont elle entend même changer le nom, pour en faire un parti « de gouvernement » et non plus un parti de « contestation ». Mme Le Pen mène aussi de nouveau l’offensive contre le gouvernement sur les thèmes fondamentaux du FN, la sécurité et l’immigration, qui lui permettent de resserrer les rangs avant le congrès de mars et de sortir des tourments de sa campagne. La tâche s’annonce cependant difficile. Les militants semblent valider, d’après les premiers dépouillements du questionnaire qui leur a été envoyé, la nouvelle stratégie du FN sur l’euro: ne plus présenter la question monétaire comme « prioritaire ». Mais sur le changement de nom, ils sont plus partagés, si bien que la patronne du FN dit vouloir compléter la consultation par des enquêtes qualitatives auprès des électeurs, échantillon plus large et sans doute moins conservateur que les seuls militants. Pour contourner le risque d’un désaveu au congrès, le vote sur une proposition de nouveau nom n’aura pas lieu lors de la grand-messe des adhérents mais après, par internet. Interrogée sur le contrôle des prétendants à l’investiture aux législatives jugés sulfureux mais qui ont été finalement investis, la dirigeante frontiste assure que son parti a « effectué un travail extrêmement sérieux, précisément pour déterminer ceux qui apparaissaient devoir être écartés ». Reste à savoir lesquels ont été refoulés par celle qui se targue d’avoir dédiabolisé le parti de son père, lui-même exclu en 2015 pour avoir tenu des propos polémiques sur la Shoah. Au FN, il est « difficile de trouver des candidats et de les garder », rappelle le politologue Jean-Yves Camus.

Les commentaires sont fermés.